le langage des oiseaux

Le 23 janvier 2016 à 11h32, au sud-ouest de l’Iran, dans le souk de la ville de Chiraz, une perruche aux couleurs sables m’a prédit l’avenir dans la poésie persane. Tout comme la voile carré hissée au dessus du perroquet de fougue, l’oiseau dans son envol s’est posé délicatement sur ma main recueillant tel un présage au creux de son bec quelques vers sur papier.